• Isabelle Nadolny

V - Le Pape : histoire et iconographie


Le mot "pape" qui vient du latin papa est bien le même mot qui désigne affectueusement le père, devenu au IIIe siècle le titre d'honneur des évêques, puis à partir du VIe siècle celui du seul évêque de Rome. On lui réserve ce titre, de même que l'appellation de vicaire du Christ et de souverain pontife, ou encore de successeur du prince des apôtres : si le pape n'est pas le seul chef d'une église dans l'histoire du christianisme, il est le seul qui peut se prévaloir de succéder à saint Pierre. C'est ainsi qu'on peut voir le premier des apôtres du Christ représenté avec les attributs qui sont ceux du chef de l'Église catholique romaine, comme sur l'image ci-dessus : notamment le birègne ou le trirègne, qui est une tiare à deux ou trois couronnes, marque de son autorité à la fois temporelle et spirituelle. Cette marque d'autorité n'est pas acceptée par tous dans l'Occident chrétien. A l'époque où le tarot est apparu, la lutte dite du Sacerdoce et de l'Empire était farouche, et les représentants des pouvoirs spirituel (le Pape) et temporel (l'Empereur) souvent opposés, comme sur les images ci-dessous. Malgré cela, le Pape reste une figure du pouvoir spirituel absolu, représentant de Dieu sur terre, en tout cas pour les européens de la fin du Moyen-Age. A tel point que les représentations de Dieu le père ou le fils sont figurées également avec les attributs du pontificat, comme la figure du Christ ci-dessous.

Iconographie :

Image 1 : Horae ad usum Romanum, manuscrit français, 1470-1480. Voir l'oeuvre complète dans Gallica ici.

Image 2 : Retable de l'agneau mystique (détail), Christ en majesté, Hubert et Jan Van Eyck, achevé en 1432, cathédrale Saint-Bavon de Gand.

Image 3 : Le Pape et l'Empereur, Chronique de Nuremberg, Michael Wohlgemut vers 1480.










  • Facebook

© 2018 Isabelle Nadolny.