• Facebook

© 2018 Isabelle Nadolny. 

  • Isabelle Nadolny

III - Petite histoire des visconti

Mis à jour : 13 mars 2019



Bernabo Visconti, seigneur de Milan, était un des tyrans les plus cruels et impitoyables de la deuxième moitié du XIVe siècle...

Il partageait le pouvoir avec avec son frère Galeazzo, un homme simple et tranquille. Mais le fils de celui-ci, Gian Galeazzo Visconti, né en 1351, ne voulut pas rester dans l’ombre. Il renversa son oncle en 1385 : il le fit enfermer en prison puis empoisonner. Connu sous le nom de « despote de Milan » il étendit sa domination sur l’Italie du Nord, La Lombardie, L’Emilie, qu’il gouverna d’une main de fer, tout en vivant dans la prodigalité. En 1395 il acheta à l’Empereur Wenceslas d’Allemagne le titre de duc de Milan pour 100 000 florins d’or et adopta l’aigle impérial sur ses armoiries. La peste l’emporta en 1402. Son fils, Giovanni Maria Visconti devint deuxième duc de Milan. Souverain dépravé, il était connu pour ses chiens, des mâtins napolitains (à savoir, une race de molosses un peu plus trapus que les grands danois) qu’il avait dressés à dévorer les hommes vivants. On dit de lui qu’en mai 1409 il déchaîna la soldatesque sur son peuple affamé par les guerres incessantes et qui criait sur son passage « Paix paix ! ». Il ordonna alors qu’on ne dise plus, sous peine de pendaison, les mots « guerre » ou « paix », même dans les églises. Il fut assassiné en 1412. Felipe Maria Visconti, le frère cadet de Gian Galeazzo, accéda à son tour au pouvoir. Felipe épousa en 1413 une femme deux fois plus âgée que lui pour entrer en possession de sa fortune et des troupes de son défunt mari. Il la fit décapiter en 1418 prétendument pour adultère, et épousa en secondes noces Marie de Savoie mais le mariage ne fut jamais consommé. Sa fille illégitime, Bianca Maria Visconti, née en 1425 de sa maîtresse Agnès del Maino, fut promise à l’âge de neuf ans à Francesco Sforza, un condottiere (=mercenaire) au service des Visconti. Ce dernier était le fils de Muzio Attendolo, un des condottiere les plus puissants d’Italie de par ses exploits militaires. Muzio fut adoubé en 1387 et appelé Sforza, un nom dérivé de « force ». Quand le pape cessa de payer Sforza pour ses services, celui-ci changea de camp et rejoignit les forces du roi de Naples. Furieux, le pape fit faire une caricature du condottiere pendu par un pied, supplice, même en effigie, réservé aux traitres. Francesco naquit en 1401 et hérita du titre de condottiere quand son père se noya (bien à propos ?) par accident. Son mariage avec Bianca Maria Visconti eut lieu en 1441, la fiancée avait 16 ans, le fiancé 40. Ce fut sans doute pour cette occasion que fut dessiné le premier tarot connu, le tarot dit « de Visconti di Modrone ». L’Impératrice figure Bianca Maria elle-même, et l’Empereur fut dessiné en hommage à Sigismond, frère de celui qui vendit aux Visconti le titre de duc de Milan. Malgré les circonstances, il apparu que ce mariage, figuré aussi dans le jeu, fut heureux et durable.

Iconographie :

Image 1 : Tarot de Visconti di Modrone, l'Amoureux, Italie du Nord, 1441.

Image 2 : Gian Galeazzio Visconti, Italie, XVe siècle (je n'ai pas d'autres références pour le portrait de ce brave homme).

Images 3-4-5 : Portraits de Francesco Sforza et Bianca Maria Visconti par Bonifacio Bembo, Milan, 1462, et de Felipe Maria Visconti par Pisanello.